CASTING : DEVIENS MANNEQUIN!

Qui n’a jamais rêvé de devenir la nouvelle Bella Hadid ou le célèbre mannequin plus size Ashley Graham ?
Depuis les années 90, la médiatisation des mannequins a fait naitre de nouvelles vocations chez les jeunes.
Attirés par une vie qui fait rêver, nombreux sont les prétendants à tenter chaque année leur chance pour devenir mannequin et modèle photo.
Ils sont beaux, ils sont jeunes et aspirent à une carrière ressemblant à leur idole.

Mais alors comment devient-on mannequin ou modèle photo?

Il existe plusieurs chemins pour devenir mannequin ou modèle. Quand on pose la question à plusieurs mannequins, on se rend vite compte que leur parcours est très différent.

Claudia Schiffer destiné à suivre la carrière de son avocat de père, se fait repérer en discothèque à Düsseldorf à l’age de 17 ans par deux français qui venaient tout juste de créer leur agence de mannequins.
Ses premiers shootings ne sont pas  concluants mais Claudia Schiffer n’abandonne pas et tente sa chance chez « Elle ». Bingo, elle décroche la couverture et sa carrière de top model est alors lancée. 

Johanna Dray, première mannequin française plus size, 1m80 taille 46/48, est tombé par hasard dans le mannequinat. Alors qu’elle se trouvait  »hors norme », à 21 ans, un photographe la repère dans une rame de métro et lui propose de rencontrer un de ses clients qui est à la recherche d’un mannequin plus size. Jugée trop mince avec sa taille 44 de l’époque, le client finit par lui donner sa chance. Elle devient l’image de la marque Giani Forte. Ce premier contrat lance sa carrière de mannequin plus size en France. Pendant quatre ans, elle mise tous ses efforts sur le bouche à oreille car à l’époque aucune agence en France ne pouvait représenter son profil. Elle décroche quelques prestigieux contrats de façon indépendante et ce n’est qu’en 1997 qu’elle signera dans une agence qui ouvre un département pour les mannequins plus size.

Léa Julian, jeune mannequin française est la nouvelle reine des podiums avec ses 111 défilés en 2017. Repérée à l’age de 15 ans lors d’un célèbre concours de mannequin, Léa Julian signe très vite un contrat dans une prestigieuse agence. Ses débuts sont lents mais Léa défile très tôt pour les grandes maisons comme Valentino et Chanel.
Un an après ses débuts sur les podiums, elle enchaine les défilés à chaque Fashion Week et sa carrière fini par décoller en 2017.

Aujourd’hui,  il n’est plus question de mesurer 1m75, taille 34 pour les femmes et 1m85 pour les hommes. Grace aux campagnes publicitaires de Dove dont la première a été lancé en 2004 avec pour slogan  »Pour toutes les beautés », Dove a brisé les stéréotypes de la beauté féminine.
Désormais, ce milieu n’est plus aussi fermé qu’il n’y parait!

Savez-vous que ces dernières années, le mannequinat s’est diversifié et qu’il est possible de devenir mannequin avec son mètre 60 ?
Dorénavant, vous pouvez adapter vos objectifs de mannequinat à votre morphologie!
Par exemple, si vous mesurez moins de 1m70, vous pouvez devenir mannequin petite taille. Vous avez des formes généreuses et un joli grain de peau, alors vous pouvez tenter de devenir mannequin plus size. Vous avez un joli atout : de jolies pieds, de belles jambes, une belle bouche, un joli visage etc … tentez votre chance en devenant mannequin détail.

Devenir mannequin/modèle n’est plus aussi compliqué qu’il y parait, techniquement, tout le monde a ses chances. Cette diversité rend le métier de mannequin plus accessible, mais attention la compétition reste quand même rude!

Quels sont les étapes pour devenir mannequin ?

Premièrement, renseignez vous sur le métier et ses possibilités. Il est important de savoir ce qui vous attend et ainsi adapter vos objectifs de mannequinat à votre morphologie.

Vous le savez, tout le monde ne peut pas devenir mannequin mais tout le monde peut être modèle. Et il n’y a pas d’age pour le devenir! Toutefois, si vous êtes mineurs il y a des règles à respecter car faire travailler des enfants est très règlementé. L’âge légal est fixé à 3 mois au minimum et dès 16 ans l’enfant mannequin est considéré comme mannequin adulte. Attention tout de même à fournir une autorisation parentale et vous faire accompagner lorsque vous participez à des concours ou des castings.
Pour information, en France, la loi interdit le travail des enfants de moins de 16 ans. Les enfants mannequins sont autorisés à travailler uniquement s’ils sont employés par une agence titulaire d’un agrément préfectoral, et sous contrainte d’un suivi rigoureux de leurs études.

Concernant le physique, le critère principal est la photogénie! Il est important de travailler sa photogénie et de connaître son meilleur profil.
On ne devient pas mannequin pour se sentir bien dans sa peau, on devient mannequin parce qu’on s’assume! Vous devez avoir confiance en vous et ne pas avoir peur de vous mettre en avant. Les photographes apprécient particulièrement les modèles qui se sentent à l’aise face à l’objectif.

Etre mannequin, signifie prendre soin de soi, de son corps et de sa peau. Il est important de vous imposer une bonne hygiène de vie en mangeant sainement et en pratiquant une activité physique.
Soigner votre présentation. Les jours de rendez-vous, préférez une tenue casual sobre qui souligne votre silhouette et éviter de trop vous maquiller!
Attention à ne pas vous habiller de manière provocante, cela ne fait pas pro!
Chaque agence ou marque a ses propres critères de recrutements qui varient en fonction des tendances actuelles. Vous avez donc toutes vos chances de vous faire repérer si vous correspondez aux critères.
Vous êtes tatoués et percés, pas de panique! Les physiques atypiques et excentriques ont autant leur chance.

Deuxièmement, constituer vous un book photo.
Dans votre book, présentez une dizaine de photos de style artistique différent. Vos photos doivent être de bonne qualité et non pixélisée. Elles doivent refléter votre personnalité et votre professionnalisme. Pensez à le renouveler régulièrement pour qu’il puisse contenir des photos de vous plus récentes. Attention à ne pas commettre l’erreur d’y insérer des photos selfies ou des photos prises avec un appareil bas de gamme.
Pour une bonne qualité image pour votre book, il est important de faire appel à un bon photographe. Si vous n’en trouvez pas, certaines agences proposent de vous créer votre book photo avec des photographes professionnels, pensez-y!

Dernièrement, on contacte les agences de mannequins et on passe les castings.
Après avoir réalisé votre book photo, il vous faudra démarcher auprès des agences de mannequins qui sont nombreuses. La plupart d’entre elles sont situées en région parisienne mais il en existe aussi dans toutes les grandes villes de France. N’hésitez pas à tenter votre chance dans toutes ces agences!

Comme nous l’avons pu le voir plus haut, certaines agences sont très exigeantes quand aux critères de sélection, si vous ne correspondez pas aux conditions ne vous découragez pas aux premiers refus.
Et si l’issue n’est pas satisfaisante et que toutes vos tentatives en agence échouent, d’autres portes d’entrées s’offrent vous: les castings.
Répondez a
ux annonces de casting que vous pourrez retrouver sur internet, sur les pages des agences ou même parfois à la TV. Il y a en permanence des offres de castings et concours de mannequins qui sont organisées dans les grandes villes par les agences.
Ces concours permettent de dénicher de nouvelles perles rares et de trouver de nouveaux profils pour les clients. Alors n’hésitez pas à vous lancer, vous n’êtes pas à l’abri de bonnes surprises… Vous pourrez peut-être décrocher la couverture d’un magazine comme Claudia Schiffer ou devenir l’égérie d’une marque plus ou moins connues comme Johanna Dray.

J’ai eu l’honneur d’être invitée en tant que jury du casting Graine de Mannequin qui s’est déroulé à Paris en décembre dernier. Plus de 900 candidats de tout âge et tout horizon ont été pré-sélectionnés pour participer au casting et tenter leur chance d’être repérés et signer un contrat en agence.


Graine de Mannequin, est le n°1 en organisation de casting à la recherche de modèles, et de mannequins. Shooting photo et défilé de mode sont devenus ses principales forces de sélection de ses modèles. Leader national en organisation depuis 2009,  GDMQ collabore avec des agences de mannequins, des bookeurs, et des boites de production et organise ​un ensemble d’événements, de concours et de castings, à travers la France.

Graine de Mannequin a aussi son propre magazine de mode : THE MODEL .
Déjà deux éditions de lancées qui représentent cinq modèles exclusifs repérés lors des castings.
Pour la troisième édition du magazine de mode THE MODEL Graine de Mannequin recherche des modèles hommes, femmes et enfants. Un grand casting aura lieu le 19 mai 2018 à Strasbourg.
Vous souhaitez tenter votre chance, c’est par ici : inscription .
Et si vous hésitez encore, rendez-vous dans la rubrique  » nos réussites  » , vous y trouverez une liste de candidats qui ont participé aux casting ou ont été repérés par #GDMQ et ont vu leur carrière décoller.

Comment réussir un casting ?

Vous venez de décrocher votre tout premier casting, il va falloir bien vous préparer. Il est important d’arriver au top de votre forme le jour J, donc reposez-vous bien la veille pour éviter les cernes, ne vous laissez pas envahir par le trac, apprenez à le gérer car votre objectif est d’être meilleur que les autres candidats!

 

 

VOUS POURRIEZ PEUT-ÊTRE AIMER :

14 commentaires

  1. Coucou,
    Il est temps que les choses changent enfin ! Je trouve ça très bien car un mannequin en taille 34 voire 32 dont on voit les os, ça fait pas rêver je trouve perso et ça ne reflète pas tellement la réalité… Pour moi, c’est top de permettre à tout le monde de devenir mannequin, 34 comme 44, petit ou grand, etc. l’essentiel est d’avoir de la diversité car c’est ça qui est enrichissant 🙂
    Bon, je ne rêve absolument pas d’être mannequin, loin de là, mais c’est chouette que ce milieu évolue tout doucement 🙂
    Des bisous !

  2. Intéressant comme article et comme expérience d’être juré. Bon après ça dépend des milieux dans le mannequinat lui même : en haut couture ça reste encore très fermé et les mannequins sont toujours aussi maigres :/

  3. Je pense que cela va encore mettre un peu de temps pour réellement changer.
    Ceci étant, j’ai pu constater que dans certains défilés les mannequins avaient une corpulence plus  » normales » ! Si les choses peuvent évoluer petit à petit, c’est toujours ça de gagner.

  4. Hello Sabrina !
    Je me souviens de ton voyage sur Paris en tant que jury, c’est bien de voir les photos ! J’espère que tu n’étais pas trop sévère. Sinon très belle article, riche en informations pour celle et ceux qui veulent se lancer dans le mannequinat. Même si a mon avis les choses dans ce milieu bougent mais à pas d’escargot. Merci pour ce partage, pour nous tu es la meilleure des models avec tes shooting canons ! Des bisous ma belle

  5. C’est très bien que les morphologies mannequins évoluent pour ma part ça n’as jamais été un rêve de faire ce métier, bien trop « épuisant » physiquement et surtout mentalement car la compétition et constante et dure.
    En tout cas une très jolie initiative ce concours, c’est bien de pouvoir donner la chance à tous 🙂

  6. coucou

    c’est un métier qui se diversifie niveau morphologies et c est tant mieux.
    j’ai aussi vu des agences pour les personnes agées.
    J’ai personnellement fait un shooting pour un e shop qui se monte mais je n’ai pas aimé l’expérience 🙂
    en effet ce n’est pas fait pour tout le monde !

  7. Oh tu as carrément été membre du jury ?? C’est vraimentune belle consécration bravo !
    Ton article est impressionnant tellement il est precis et bien documenté, on voit que tu connais ton sujet ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *